منتدى يضم مواضيع ثقافية واسلامية والعاب وعناوين المواقع المشهورة

Proverbe ne peut mentir. – C'est dans le besoin qu'on reconnaît ses vrais amis. – À bon appétit n'est point besoin de moutarde. – À bon chat, bon rat. – Contentement passe richesse. À bon entendeur, salut ! – Abondance de biens ne nuit pas. – À force d'aller mal, tout va bien. – À bonne lessive, saletés dans le caniveau, couleurs avec. – Vieille amitié ne craint pas la rouille. – À chaque oiseau son nid semble beau. – À chacun sa chacune. – À cœur vaillant rien d'impossible – L'espoir fait vivre. – Qui fait le malin tombe dans le ravin. Argent fait beaucoup mais amour fait tout. – À vingt ans ce qu'on veut, à trente ce qu'on peut. – Ce qui arrive à quelqu'un peut arriver à chacun. – La vérité sort de la bouche des enfants. – Qui sème le vent récolte la tempête. Il ne faut pas déshabiller Pierre pour habiller Paul. – Faute avouée est à moitié pardonnée. – Il n'y a que la vérité qui blesse. – Quand on n'a pas ce qu'on aime, il faut aimer ce qu'on a. – Bien mal acquis ne profite jamais

    poème Kabyle

    Partagez

    Admin
    Admin

    عدد المساهمات : 346
    السٌّمعَة : 3
    تاريخ التسجيل : 14/09/2009

    poème Kabyle

    Message  Admin le Ven Aoû 06, 2010 7:31 am


    poème Kabyle







    Un poème de la légende kabyle avec traduction en langue française
    Tidet - La vérité
    anwa wagi d-yessawlen- Toi qui appelles
    seg wedrar adfel yekkat - de la montagne sous la neige
    ma d imsewweq deg wadu - si tu es marchand de vains mots
    yas ttef abrid ik nezra t - passe ton chemin il est connu
    ma tellid seg at tidet - si tu es un juste
    yas hesb-i seg lemhellat - compte-moi parmi les tiens
    aqliyi-n aqliyi-n - me voici j'arrive
    aqliyi-n qebl ur ifat - avant qu'il ne soit trop tard
    aqliyi-n - me voici j'arrive
    s wudem a d-nawi tafat - la lumière nous attend
    kker ay arfiq m' a-teddud - Lève-toi compagnon et viens
    abrid yer wedrar yuli - la route est abrupte vers la montagne
    a-negg wid i y d-irebban - nous laissons là nos parents
    tamurt ur t id netwali - et le pays s'estompe déjà
    deg mi n tizi d a-nekcem - entrons dans la gueule du loup
    yef tidet akken a d-teflali - si de la vérité tel est le prix
    ay arfiq ay arfiq- viens compagnon
    ay arfiq begs i tikli - prépares-toi à une longue marche
    ay arfiq - viens compagnon
    tebâad tegwnit n tlelli - la liberté est encore loin
    tamurt telheb degs tmes - Alors le pays s'embrase
    lemhella tura asefru-s - des pages de gloire sont écrites
    idammen uzzlen t-tihemmal - le sang coule à flot
    âabban armi flen lehbus - et les prisons regorgent
    yexnunes ijifer n tidet - mais la vérité est foulée au sol
    lmut yuri tger-ed afus - et la mort me tend la main
    a tidet a tidet - vérité continue ta marche
    a tidet lhu ur tnus - et jamais ne t'éteins
























      Sujets similaires

      -

      La date/heure actuelle est Dim Déc 04, 2016 5:32 pm